Voici un paragraphe issu d’un article de Marc Traverson, coach en communication et changement. Ancien journaliste au Point et, lui aussi, formé à l’approche ericksonienne de la communication et du changement,  il accompagne des dirigeants d’entreprise, des managers et des clients particuliers dans leur développement personnel et évolution professionnelle. Et, bien que ce ne soit pas du tout le sujet de son article, je n’aurais pas pu faire mieux pour expliquer succinctement l’intérêt que peut avoir l’impro en entreprise !

« Le temps de travail n’a pas pour les hommes et les femmes qu’une incidence économique. Les relations interpersonnelles qui se nouent dans le cours de la vie professionnelle font la solidité et la capacité d’adaptation d’un groupe au cours de son existence. On peut faire le pari que cette évidence sera un jour prochain à la base d’une prise en compte de la performance relationnelle. Au-delà de la compétence technique de ses membres, la force d’une équipe tient à la qualité de la relation entre eux, à la capacité d’échange et de décision collective. Tout ce qui contribue à « mettre sur le tapis » les problèmes au moment où ils surgissent, à faire de l’entreprise un lieu de la résolution en commun des situations difficiles, par la créativité et l’apport de chacun, renforce cette compétence. Les dispositifs qui autorisent l’expression véritable des collaborateurs de l’entreprise, sont autant de haubans et de filets de protection utiles pour renforcer la cohésion du groupe lorsque survient la tempête.  »

Biblio et bases théoriques:
Traverson  » Plaidoyerpour le coaching« , in Mieux-être.org, 11 mai 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *