Après les 4 premiers cours débutants, mes élèves arrivent à ce stade particulier où ils-elles sont en demande par rapport à des capacités spécifiques…

En PNL, on décrit des grandes phases à l’apprentissage.
On est d’abord Inconsciemment Incompétent. : C’est le-la débutant-e qui ne mesure pas encore l’ampleur du travail à réaliser « Trop facile! »
Puis ensuite Consciemment Incompétent. : C’est le-la débutant-e qui vient d’essayer « Trop dur en fait! »
Et ensuite Consciemment Compétent. : C’est la personne expérimentée « J’suis trop bon! »
Et enfin Inconsciemment Compétent. : C’est la personne expérimentée qui, ayant entretenu ses compétences régulièrement les a automatisé « Facile en fait! »
Une étape suivante, Consciemment Compétent, est parfois rajoutée.  C’est ce que redeviendrait l’enseignant capable de décortiquer ses propres réflexes « Facile ou pas, ça s’apprend. »

Mes élèves expérimentent en ce moment  -Ô rage! Ô désespoir!-  leurs propres incompétences…
Dans le domaine qui nous intéresse, (L’impro pour ceux qui n’auraient toujours pas compris… 🙂 ), il est d’ailleurs judicieux de farfouiller dans l’étymologie du mot « compétence » : competentia, Proportion, Juste rapport.
Car une bonne part du travail d’entraînement en improvisation théâtrale vise à faire retrouver le naturel enfoui sous l’éducation et les croyances limitantes. En quelques sorte, il s’agit de retrouver un juste rapport à soi, à ses capacités réelles, s’octroyer une dose de liberté à la proportion de ce que permet vraiment la situation.
Si on se fie au sens premier du mot, l’impro consiste donc, littéralement, à augmenter sa compétence.

Pour revenir à mes élèves, ils-elles sont en train de passer du stade « J’y arriverai jamais, c’est trop dur » à un autre où ils-elles prennent conscience de certaines facilités qu’ils-elles ont et de ce qui leur manque pour être plus à l’aise. Ils-Elles commencent à comprendre qu’il en savent plus que ce qu’il-elles croyaient savoir.
L’espoir renaît : Ils ne sont pas si nuls!!!
Ce que je leur avais bien dit mais ils-elles ne m’avaient pas cru.
Rien de vaut une bonne expérience.
Maintenant, je vais me taire et les laisser ramer.
ça leur apprendra.
Littéralement.

Biblio et bases théoriques :
Lockert « Hypnose Humaniste« , IFHE Editions, 2006
Wictionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *