Comme promis, voici quelques exercices permettant de s’entraîner à l’acceptation de propositions non-verbales… Faire du « Oui et… » mais sans le dire quoi…

-Le miroir.
2 personnes A et B se font face. A commence à bouger lentement. B doit reproduire les mouvements à l’identique en miroir. Puis après quelques minutes, B fait également des propositions que A doit suivre tout en continuant d’en faire. A fait ensuite de moins en moins de propositions jusqu’à ce que B guide entièrement. Idéalement, en observant extérieurement, on doit être incapable de déterminer à quel moment de l’exercice on est.
Cet exercice permet également de travailler la vision périphérique (très utile pour élargir son champs d’ « écoute visuelle. » )

-Les batons. : Voir l’article correspondant…

-Hypnotisme colombien.
Celui-ci est un peu une synthèse des 2 précédents…A fait bouger B au doigt et à l’œil ! Littéralement ! B suit du regard et du corps le doigt que A déplace comme bon lui semble.

-Le sculpteur.
Une personne est le-la sculpteur-trice, l’autre est la glaise à modeler. La glaise doit se laisser déplacer par le-la sculpteur-trice jusqu’à ce que cel-lui -ci soit satisfait-e de sa pièce.
Variante : Introduire un modèle qui fait une proposition de position que le sculpteur doit copier dans la glaise.
Cet exercice permet de travailler aussi la proximité physique entre les comédien-nes.

-L’aveugle.
Dans la salle, A guide totalement silencieusement B qui a les yeux fermés, en prenant soin de lui faire éviter les autres binômes et les éventuels obstacles. Pour cela, ils établissent un code au préalable (A tient-il B par les hanches ? Par une épaule ? Les 2 épaules ? Quel est le signe pour dire  » stop  » ?) Pour le rassurer B peut maintenir les mains levées en protection. (Perso, je ne le propose jamais mais l’autorise si on me le demande.) Après une minute de guidance, A fait accélérer B. Puis au bout de 2 minutes les rôles sont inversés.
Cet exercice permet de travailler aussi la confiance entre les comédien-nes. Pour aller plus dans ce sens, refaire, de temps en temps, cet exercice en variant les binômes.

-Les machines.
Le-la meneur-neuse d’atelier propose une machine que le groupe doit figurer peu à peu. Chacun-e doit alors, à tour de rôle, proposer un geste et un son répétitif se greffant sur ce qui a déjà été proposé.  Une fois que tout le monde est en jeu, avec les rythmes correctement calés les uns sur les autres, on peut faire accélérer ou décélérer la machine jusqu’à l’explosion (augmentation de l’énergie du groupe.) ou l’arrêt. (Concentration).
Ex : La machine à lancer les poules. (Machine à faire quelquechose.) L’horloge. (Machine réelle.) La machine à coudre et recoudre. (Machine semi-réelle.) Le Biglotron. (Machine dont le but est déterminé par les comédien-nes.) Le corps humain. (Machine-Métaphore.), …

L’appartement.
Handle où les comédien-nes du groupe figurent tour à tour un passage dans un appartement. Chacun-e doit apporter ou révéler un élément dans cet appartement par son jeu (Ex : A : Ouvrir la porte d’un placard, B : Apporter les courses , C : Ouvrir un tiroir…) et jouer avec tous les éléments précédemment apportés par les autres ( Suite de l’Ex : A : Rien de plus !  B : Ranger les courses et fermer le placard. C : Ouvrir le placard, prendre une boîte de conserve dans les courses, Ouvrir un tiroir  pour prendre un ouvre- boîte et sortir avec la boîte et l’ouvre boîte. D : Se prendre les pieds dans le tapis, se cogner dans le tiroir ouvert et répandre les courses sur sa tête en se raccrochant au placard. Etc….) Il n’est pas forcément besoin d’agir très originalement avec ce qui a été posé avant. L’objectif est de s’en servir un peu au moins et avec cohérence si possible. Attention cet exercice est a réserver aux groupes limités je pense (12, c’est déjà beaucoup !)

Doublage.
Handle où 2 comédien-nes improvisent silencieusement mais en bougeant les lèvres alors que 2 autres, sur les bas-côtés improvisent les voix et paroles.

Et à coup sur, il y en a d’autres ! N’hésitez pas à en faire part !

Biblio et bases théoriques:
Tournier, Manuel d’improvisation théatrâle, Editions de l’eau vive, 2003
Atkins, Improv ! A handbook for actors, Heinemann, 1994
Lesieur & Schnoering.  » Vers une écoute consciente au quotidien.  » in Approche Centrée sur la Personne, 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *