Idéalement, l’échauffement, se fait en groupe, avec tous les participant-e-s du spectacle… Mais pour un tas de raisons, vous pouvez être amené-e-s à prendre l’initiative de vous échauffer seul-e-s.(Arbitre qui oublie son rôle de contrôle qualité du spectacle, Coach aux fraises qui assume pas son rôle de manager, équipe en retard ou qui n’a pas envie de s’échauffer, ou encore, parfois, sur des spectacles d’impro autres que les match …)

Voici donc quelques pistes d’exercices d’échauffement solitaire. Et comme vous le percevrez sans doute, ça ressemble plus à un échauffement de comédien-ne qu’à un échauffement d’improvisateur-trice. C’est donc assez générique et passe partout. Ça peut même être fait en groupe.

Pour la concentration vous pouvez :

-Fermer les yeux un instant en respirant largement. L’Inspir par le nez, l’expir par la bouche. Avec possibilité de compter. Vous pouvez même envisager de compter le temps où vous êtes « à plein » ainsi que celui où vous êtes « à vide. ». Perso, j’aime bien le « comptage carré ». 4 temps sur l’inspir, 4 temps sur le plein, 4 sur l’expir et 4 sur le vide. J’aime bien la sensation lors du vide. Sans doute parce que c’est sur le vide que les muscles respiratoires sont détendus…

Pour la voix :

-Concernant la phonation,  chanter doucement bouche fermée sur « mmm » ou « nnn ».  A faible intensité au départ, en variant la hauteur du son, faire des « montée descente » de l’aigüe au grave et vice-versa. Augmenter peu à peu l’intensité, sans forcer.

Peut se faire bouche ouverte sur des voyelles pour commencer à échauffer le visage et l’articulation.

-Et spécialement pour l’articulation, quelques virelangues pour poursuivre. Vous en trouverez quelques-uns ici. Variez, en exagérant le trait.

Pour le corps :

-Exercer les articulations en faisant des mouvements naturels. Suivez « un plan de vol ». Par exemple, commencer aux orteils puis remonter articulation par articulation jusqu’au bout des doigts et à la tête. Une dizaine de mouvements par articulation c’est un bon début. Cette partie, normalement, fait particulièrement monter la température…

-Des automassages. Je vais faire un article spécialement là-dessus bientôt… Patience  🙂

Pour que le hamster du grenier tourne plus vite dans sa roue :

-« 1-2-3-4 »  aussi connu sous le nom de Montée-Descente.

Il s’agit de répéter de plus en plus vite « 1-2-3-4 » Mais après deux fois, on remplace le 1 par un clap des 2 mains. Encore 2 fois plus loin, on conserve le clap à la place du 1 mais on remplace aussi le 2 par une tape des 2 mains sur le torse. 2 tournées à ce régime et on remplace le 3 par une tape simultanée sur chacune des cuisses. Et pour remplacer le 4, on lève une jambe pour taper la cheville. Après un moment,(10 tournée exactement…) on ne dit plus rien et on ne fais que les gestes : Clap-Torse-Cuisses-Cheville. C’était la descente. On continue en rebroussant chemin toute les 2 tournées. On recommence par dire 4 sans le geste de cheville, puis 3, puis 2 puis 1, jusqu’à retomber sur la série de départ. Et on peut continuer comme ça aussi longtemps qu’on veut en accélérant.

-Prendre une phrase banale et la dire en jouant des émotions différentes. Aller chercher des émotions/états internes un peu atypiques. (La soumission, la malice, la suspicion…)

Et pour la confiance, la détente et le hamster, je suggère une petite auto-hypnose simple où il s’agira de sentir successivement les qualités que vous souhaiter particulièrement avoir au cours du spectacle, entrer dans votre corps. Pour moi, ce sont des brumes de couleurs avec différentes textures que j’inspire lors de la respiration et qui envahissent chacun de mes recoins. Vous pouvez aussi imaginer que vous vous connectez aux pensées de vos improvisateurs-trices préféré-e-s/mentors/modèles. Et pour terminer, pour vous donnez la pêche, voyez vous en train d’accélérer, imaginez que vous prenez de la vitesse, en plus encore et plus encore et plus encore. Tout ça peut se faire en musique. Pour la phase d’accélération, je vous suggère Deep channel de Afro Celt Sound system. Accrochez votre rythme à la musique et  laissez vous accélérer sans vous en faire…

Et bon spectacle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *